Le Chapeau et la Piste

 

l'étiquette du chapeau :

Cowboy\\\'s hat etiquette  

Note personnelle.

Quand j’ai débuté la Country Line Dance, j’ai naturellement pensé à acquérir, d’abord une paire de bottes, et ensuite un beau chapeau. Ce sont bien là deux éléments caractéristiques de la tenue d’un « Cowboy » même si nous ne sommes que des « Urban Cowboys ».

J’ai choisi un chapeau d’une qualité correcte et je trouverais dommage de ne pas le porter dans la vie quotidienne. Cela m’a conduit tout naturellement à me poser la question des règles de politesse liées au port du chapeau. Non seulement j’estime, comme le rappelle un des auteurs traduits, que c’est une marque de respect pour les autres, mais je suis aussi d’avis que, comme le fait de porter un chapeau de style Country dans notre pays ne saurait passer inaperçu, autant le porter fièrement et avec dignité. Une façon pour moi d’affirmer mes convictions tant humaines, que musicales et culturelles.

J’ai donc entrepris quelques recherches sur cette formidable source d’information qu’est Internet. J’y ai découvert plusieurs articles, tous en anglais.

Je vous livre ici le résultat de la traduction libre que j’ai effectuée, en essayant de garder l’esprit dans lequel les articles originaux ont été écrits, et en vous livrant mon interprétation pour l’application de ces règles dans notre vie d’européen du 21ème siècle.

 

Un peu d'histoire.

A l’origine, le chapeau, comme tout vêtement, est destiné, vous vous en doutez bien, à se protéger. Il garde la tête au chaud, protège de la pluie ou des insolations …

Un randonneur (1) écrivait que porter un chapeau prouve qu’on a une tête. En fait c’est par la tête que nous perdons près de 50 % de notre chaleur corporelle sous des températures froides.

C’est ainsi que les cowboys, vivant essentiellement en pleine nature, portent un chapeau, tant dans le désert que dans les régions montagneuses plus froides. Juste un mot sur sa forme, pour remarquer que dans le sud ensoleillé le bord est plus large que dans le nord plus venteux !

Quant à l’origine du salut, c’est comme pour beaucoup de choses, du côté militaire qu’il faut chercher. En effet, il est dit que les chevaliers soulevaient la visière de leur casque, montrant ainsi leur visage, en signe de respect et par ce geste ils mettaient également en évidence, leur main vide de toute arme, en signe de paix. Cette tradition a évolué jusqu’au salut moderne des militaires.

Par extension, soulever tout autre couvre-chef est devenu un signe de respect ou de révérence. Cette tradition a été perpétuée tout au long des siècles par les hommes armés, ainsi que la noblesse, et tout leur personnel, domestiques et esclaves. Même après les périodes troubles, ces bonnes manières, cette « ETIQUETTE » est restée enracinée dans la culture de notre civilisation.

Fin des années 40, début des années 50, il était inconvenant pour un monsieur ou une dame de se montrer dehors sans couvre chef !! Le Président Kennedy fut le premier président des Etats-Unis à sortir sans chapeau. A partir des années 60, le port du chapeau a diminué considérablement.

Au fil du temps, et au gré des modes, le chapeau a donc perdu lentement de sa popularité. Et les règles de l’étiquette, jadis connues de tous, sont tombées dans l’oubli. C’est pour répondre aux questions des amateurs de tir, avec les armes anciennes de l’ouest américains, qu’une synthèse de ces règles de l’époque « Old West » (1840 à 1900) et Victorienne (1837 à 1901) a été rédigée. (2)

Cette étude n’avait pas pour but de montrer à quel point les citoyens de l’époque Victorienne étaient bizarres, mais simplement de mettre en évidence comment le respect de l’individu, le respect des autres, était présent à travers ces « bonnes manières ».

Notion qui semble disparaître peu à peu de notre culture !!

La courtoisie serait-elle devenue trop contraignante pour notre vie quotidienne de gens pressés ??

Les Règles.

La pertinence des règles ci-dessous pourrait être débattue longuement !

Vous en prendrez ce qu’il vous semblera devoir en prendre, mais il en est une qui est incontournable (3) :

Un chapeau est un article strictement personnel, parfois très coûteux, en aucun cas il ne doit être prêté. En aucun cas vous ne devez demander à essayer le chapeau d’autrui !! Vous ne demanderiez pas à essayer les sous-vêtements d’un ami (4), n’est-ce pas !!??

Il y a deux degrés de courtoisie à respecter lorsqu’on porte un chapeau:

1.Le soulever ou l'incliner, généralement pour des étrangers.

2.Le retirer, généralement pour des amis (ou dans certains cas, comme signe de patriotisme ou de révérence).

Tous les deux sont exécutés comme un signe de respect vers l'autre et de dignité envers soi.

Incliner votre chapeau est un geste conventionnel, il se fait en le soulevant à peine avec votre main droite (ou la main gauche si la main droite est occupée): Par la couronne si le chapeau est mou, ou par le bord s’il est raide. Votre cigarette, pipe ou cigare devraient toujours être ôter de la bouche avant d'enlever ou d’incliner votre chapeau.

Un homme enlève son chapeau à l’extérieur (et à l'intérieur):

- Lorsqu’il est présenté à quelqu'un, ou en disant « au revoir » à une femme, une personne plus âgée, ou un ami.

- Pour saluer une personne croisée en rue, en particulier une dame, (dans certains cas, incliner ou soulever son chapeau peut suffire).

- Pendant une conversation, en particulier avec une femme, une personne plus âgée, ou un ecclésiastique.

- Pendant que l’hymne national est joué.

- Pendant une cérémonie funéraire ou au passage d'un cortège funèbre.

- Lorsqu’il parle avec quelqu’un d’une femme respectable, ou d’une personne disparue qui lui était chère.

Un homme incline ou soulève son chapeau:

- Lorsque, marchant avec un ami, il croise une femme que seul son ami connaît.

- Lorsqu’une dame le remercie pour une aide ou un service rendu.

- Lorsqu’il s’excuse auprès d’une femme inconnue, soit qu’il la dérange accidentellement ou la bouscule dans une foule, ou encore s’il doit la croiser dans un espace réduit ou s’il est forcé de passer entre deux personnes qui conversent, en particulier si une d’elle est une femme;

- Si un étranger a un geste de courtoisie envers une femme qu’il accompagne, comme par exemple ramasser un objet qu’elle aurait laissé tombé, lui ouvrir une porte ou lui céder son siège.

- S’il demande un renseignement, son chemin à une femme (ou à une personne âgée).

À l'intérieur, un homme devrait toujours enlever son chapeau, (en particulier dans une maison, une église, une salle de cour ou un restaurant) excepté:

- Dans les bâtiments publics ou les endroits publics tels que gares et bureaux de postes.

- Dans la pièce principale d’un café ou d'un grand magasin

- Assis au comptoir d’un snack ou café, pour manger ou boire.

- Dans des halls d'entrée et les couloirs des bâtiments publiques et administratifs, ou d’hôtels.

- Dans les ascenseurs des bâtiments publiques ou administratifs, à moins qu'une femme ne soit présente.

- Si en entrant, les deux mains sont occupées par des paquets, des colis ou des sacs.

- Si l'homme est un acteur ou un interprète et que le chapeau est porté comme faisant partie de son costume.

 

En cas de doute, la meilleure attitude est d’enlever son chapeau dès que possible.

Il est considéré comme un signe de mépris ou un manque de respect de garder son chapeau sur sa tête quand il serait approprié de l'enlever. Il est étonnant de constater combien de personnes n'enlèvent pas leur chapeau pour l'hymne national ou lorsqu’un cortège funèbre passe !

 

Généralement, les femmes sont dispensées de toutes ces règles. Particulièrement si leur chapeau est attaché (noué ou épinglé) à leurs cheveux. Si une femme est habillée dans un style masculin (jeans, chemise, etc..) et porte chapeau d’un modèle masculin, Il lui est conseillé de l’enlever pour l'hymne national ou au passage d’un cortège funèbre, mais les autres règles ne sont pas d’application.

 

A la question : « que faire de son chapeau quand on l’enlève ? »

Il n’y aucune réponses précise à ce sujet. Le bon sens dicte qu’ il pourrait être tenu dans la main gauche, laissant la droite libre pour se serrer la main, pour ouvrir des portes ou pour prêter une aide dans des escaliers ou autre. Dans les cas où il est enlevé pour l'hymne national ou à un enterrement (ou au cortège), il est généralement enlevé par la main gauche et plus souvent tenu sur votre côté, ou, enlevé par la main droite et tenu contre votre poitrine.

 

Mon choix :

A la lecture de ces règles, j’étais un peu perplexe et certaines situations fréquentes restaient toujours sans réponses claires, alors que d’autres reprises ci-dessus sont, il faut bien l’avouer, relativement rares !!

D’un point de vue pratique, j’ai plutôt choisi de me faire un petit résumé, simple et facile à mémoriser et donc à mettre en œuvre. Vous verrez d’ailleurs qu’il n’est pas évident d’acquérir le réflexe de porter la main à son chapeau lorsque la situation le requiert !!

Voici donc mes choix courants :

A l’intérieur, je retire toujours mon chapeau, sauf dans les endroits publiques comme cité plus haut et aussi dans les grandes surfaces commerciales, c’est à dire celles où il y a plusieurs caisses. Bien souvent les mains sont d’ailleurs occupées à la manœuvre du caddie … ;o))

Dans un petit magasin, avec un comptoir (boulangerie, librairie, …) je retire mon chapeau.

A l’extérieur, je le soulève ou l’incline pour saluer ou m’excuser et je le retire dès que quelqu’un entame une conversation.

En dansant, je garde bien évidemment mon chapeau !! ;o)))

Mais si je repasse prendre un verre après le cours, je l’enlève. Si par contre il s’agit d’une soirée Country, là je le garde.

Au volant, je garde mon chapeau.

Une petite anecdote pour terminer : « Garder votre chapeau au lit devrait vous apporter 7 ans de malheur » ….

Mieux vaut être prévenu … ;o))

Etes-vous un vrai « cowboy » ?

J'espère que bon nombre d'entre vous trouveront cet article utile et intéressant . Je vous serai reconnaissant si vous (oui, vous!) personnellement, faites l’effort "de montrer l’exemple" et de transmettre ainsi ces traditions à la prochaine génération des « cowboys »... qu'ils portent un chapeau de qualité en participant aux événements Country, ou portent une casquette de base-ball dans leurs activités quotidiennes. Le respect et les bonnes manières, la politesse, avec ou sans chapeau, font non seulement partie de « the cowboy way » mais, sont une partie de notre histoire et culture que nous perdons lentement!

Yellow Snake

 Sources :

(1) : J-F Pronovost – « La Marche » - Les Editions de l’Homme 1980.

(2) : http://www.bcvc.net/hats

(3) : http://www.western-cowboy-hats.com/cowboy-hat-etiquette.html

(4) : http://www.canadiancowboy.com/hats.html#Etiquette

(-) : http://www.villagehatshop.com/product829.html

 

ETIQUETTE DE LA PISTE DANS LES LIEUX DANSANTS

Le respect de l'étiquette de la piste de danse est la règle primordiale pour la Country Western Dance.

La piste est divisée en 3 zones avec une ligne de danse (LOD) pour les couples allant dans le sens de l'inverse des aiguilles d'une montre : le pourtour de la piste est accessible uniquement lors de danses "free style" et habituellement empruntée par les danseurs en couple sur les danses les plus rapides. La partie intermédiaire doit être accessible pour des danses en couples qui comportent des "arrêts et des reprises" (telle que le 10 steps) et également lorsque les danseurs exécutent des passes qui ralentissent la progression. Enfin la partie centrale de la piste est prévue pour les danseurs de swing, de rock, de libre style et également pour les danses en ligne. Sécurité : A aucun moment, vous ne devez être sur la piste avec un verre, car un verre renversé peut abîmer la piste ou causer un dommage à quelqu'un en le blessant. Il ne doit y avoir aucun fumeur sur la piste car vous pourriez incidemment brûler quelqu'un. Ne portez pas d'éperons sur la piste afin de préserver la sécurité des autres. Quelques règles élémentaires : Il est suggéré que les danseurs : 1- Débutent la danse à l’avant de la piste pour que les autres puissent faire leurs lignes derrière. Si une ligne devient trop longue, commencer une nouvelle ligne. 2- Attendent une ouverture sur la piste avant d'y entrer pour danser. 3- Ne traversent jamais une ligne de danseurs pendant une danse. Faites le tour de la piste ou attendez que la danse soit terminée. 4- Ne commencent pas une autre danse (si une est déjà commencée) à moins qu’il y ait suffisamment de place disponible. Ceci est toléré. 5- Quittent la piste dès que la musique se termine s'ils désirent discuter. 6- Quittent la piste par le chemin le plus court si un nouvel air commence immédiatement et qu'ils ne soient plus en train de danser. 7- S’il y a des débutants sur la piste, s'adaptent. Ne pas faire son « show » et se rappeler qu' il n'y a pas si longtemps que ça qu'on a débuté... ! Restez aimable et courtois. 8- Peuvent doubler les danseurs lents. Ne pas laisser les danseurs les plus lents établir la vitesse de progression. 9- N'essayent pas de danser au delà de leurs capacités ou de celles de leur partenaire, particulièrement sur une piste où il y a beaucoup de monde. 10- S’il y a beaucoup de danseurs sur la piste, fassent des petits pas. Attention aux éventuelles collisions. Si vous heurtez quelqu'un, n'oubliez pas de vous excuser. 11- N'apprennent pas la danse sur une piste encombrée, ou, ne s’arrêtent pas de danser sur la piste dans le but d'enseigner. Finalement, gardez le sourire et amusez vous bien. N’oubliez pas que la piste de danse est pour tout le monde. Ne bloquez pas la voie autour des lignes, et rappelez-vous que les couples qui dansent autour de la piste ont le droit de passage. Respectons la Country and Western Dance et respectons nous mutuellement.


Banjo violon botte